[BANDE DESSINÉE] L’ADOPTION

Zidrou et Arno Monin –

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Les parents essaient de lui faire oublier le drame qu’elle a vécu, Lynette se découvre un caractère de mamie gâteau et les amis du couple apprivoisent doucement cette petite qui s’adapte à sa nouvelle vie. Mais pour Gabriel, ce sera bien plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.



Qinaya : Cette BD montre comment Gabriel, qui n’a jamais pris le temps d’être père à cause de son travail, va gérer le fait d’être grand père du jour au lendemain quand son fils et sa femme reviennent du Pérou avec une enfant adoptée suite à une tremblement de terre qui a tué des milliers de personnes. On suit donc Gabriel dans ses moments quotidiens où il va garder l’enfant quand les parents ne pourront pas.  Au départ, très bourru, on va le voir s’adoucir au fil des pages. Peu à peu, il va s’ouvrir et s’attacher à la petite. Les moments les plus touchants, c’est quand il est avec ses amis « les gégés » (parce que leurs prénoms commencent tous par G) et la petite. Cependant lors de son anniversaire, un événement inattendu va arriver qui va bouleverser la famille.

La Garùa : La couverture suggère une direction qu’on souhaite prendre. « Il va récupérer la petite au Pérou ! » Car oui, Gabriel qui avait appris à être un grand-père attentif, finit par tout perdre. Son fils est en prison, la femme de son fils divorce et repart en Angleterre, sa propre femme en dépression et Quinaya, sa petite fille repartit au Pérou.
Il va au Pérou pour la revoir. Il berce l’espoir qu’elle se rappelle de lui deux ans après son départ forcé.
Au Pérou, il va rencontrer un autre homme qui, depuis deux ans, recherche le corps de sa fille morte pendant le tremblement de terre (qu’on parle aussi durant le tome 1). Ensemble, ils vont faire une introspection sur leur vie mais surtout sur leurs relations avec leurs enfants. Ici, on va retrouver les liens perdus entre un parent et son enfant.
Ce tome nous offre un autre questionnement. Il est à la fois opposé et complémentaire au premier.


TITRE : L’adoption
EDITION : Bamboo éditions (Grand Angle)
PAGES : T1 (66) / T2 (72)

2 replies to “[BANDE DESSINÉE] L’ADOPTION

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star