[RDV] C’EST LUNDI, QUE LISEZ-VOUS ?#15

C’est un rendez-vous hebdomadaire géré par Camille – I Believe in Pixie Dust et possède un récapitulatif sur son propre post.

MES DERNIÈRES LECTURES

SHIBUYA HELL :
Shibuya, quartier ultra branché de Tokyo. 14h50.
J’ai toujours espéré qu’un événement bousculerait un jour mon quotidien de lycéen un peu morne. Le genre de rebondissement que le cinéaste amateur que je suis peut voir dans ses films préférés… mais pas ce genre-là. J’ai vu des passants se faire dévorer par ces… poissons géants, qui sont apparus tout à coup, flottant partout dans le quartier… Ces créatures sont réelles. Ce ne sont ni des effets spéciaux ni des trucages. Et elles ont faim de chair humaine. Moi et d’autres survivants tentons de leur échapper, mais tout porte à croire que nous sommes bel et bien coincés dans cet enfer…

Un manga palpitant et gore à souhait. Les personnages sont bien travaillés et on apprend à les connaître petit à petit. Les poissons sont juste magnifiquement monstrueux ! Une idée de base originale ! Franchement, j’aime les deux tomes déjà parus.

Lu : 2 tomes / Parus : 2 tomes

I LOVE YOU SO I KILL YOU :
Kamishiro Taku aime prendre soin des plantes du lycée et son amie Mika aime le taquine sur le sujet. Elle ignore tout des sentiments de son ami. Mais sa vie bascule le jour où il tente d’intervenir lors d’une agression dans la rue. Un curieux virus va ainsi le contaminer. Dès lors, de terribles envies de meurtre l’envahissent en présence de Mika. Chaque moment passé à ses côtés est l’objet de visions de meurtres d’une rare cruauté. Pourtant, il va devoir affronter ses instincts et trouver un remède au plus vite !!!

L’amour poussé à son extrême. Une maladie pousse les gens à vouloir tuer les personnes qu’ils aiment. C’est une notion très bonne à aborder. Ils ont choisi de tourner autour d’un personnage pour mettre en place les organisations et ce n’est pas plus mal vu la variété de personnages présents. Une série intéressante à voir comment elle évolue

Lus : 3 tomes / Parus : 9 tomes

ROUTE END :
Un nettoyeur de cadavres aux trousses d’un serial killer : un thriller meurtrier dans la veine de Seven !
Taji travaille pour une entreprise de nettoyage spécialisée dans les cadavres en décomposition. Les macchabées découverts sur le tard laissent des traces insupportables pour le commun des mortels, mais lui a le cœur bien accroché. La mort, il la connaît depuis l’enfance. Il a vu le corps de sa mère se balancer au bout d’une corde. Le traumatisme lié à ce suicide est ancré en lui, et chaque nettoyage est une catharsis.
Son quotidien est bouleversé quand son quartier devient le théâtre de meurtres en série. Les victimes sont découpées en morceaux, puis alignées pour former un mot, le même à chaque fois : « END’. Taji est chargé du nettoyage de la dernière scène de crime en date. L’affaire prend une tournure personnelle pour lui lorsqu’il découvre que son patron, véritable figure paternelle, est peut-être impliqué dans ces morbides mises en scène…

Un excellent seinen thriller. Les personnages sont bien écrits, le scénario et l’intrigue bien ficelés. J’ai adoré cette série qui m’a passionné jusqu’au bout. J’ai émis certaines hypothèses ; toutes se sont révélés erronées sauf une (qui j’avais mis parce que c’était logique mais je n’y croyais pas trop et pourtant !)

Lus : 8 tomes / Parus : 8 tomes (complet)

L’ARCANE DE L’AUBE :
Nakaba, princesse de sang royal, est envoyée en pays ennemi accompagnée de son unique serviteur, Loki, afin d’épouser leur prince et ainsi garantir la paix entre les deux royaumes. Rencontrant son mari pour la première fois le jour de son mariage, la jeune fille, malgré sa grande beauté, est tout de suite rejetée par son époux du fait de sa chevelure rousse, apanage des gens du peuple, alors que les rois se targuent d’une crinière d’ébène. Dans cet environnement hostile où les intrigues de cour peuvent être fatales, l’étrange pouvoir qui sommeille en Nakaba émerge doucement…

Un shojo qui va dans l’air dans son temps. Le rythme n’est pas correctement dosé. On peut facilement passer à l’ennui. L’histoire aurait pu être intéressante sur les actions et l’intrigue avait été géré autrement. Une vraie faiblesse dans la narration.


Lus : 13 tomes / Parus : 13 tomes (complet)

LE MARI DE MON FRÈRE :
Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l’arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n’est autre que le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l’homme qu’il aimait. Yaichi n’a pas alors d’autre choix que d’accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses…

Une série très douce sur les stéréotypes du mariage et de la famille. Avec l’arrivée de Mike, les questionnements de Kana, on voit la vision étriquée qu’à la société (japonaise surtout mais qui peut être général) sur le couple en général.

Lus : 4 tome / Parus : 4 tomes (complet)

SHIBUMI :
Nicholaï Hel est l’homme le plus recherché du monde. Né à Shanghai en plein chaos de la Première Guerre mondiale, fils d’une aristocrate russe et protégé d’un maître de Go japonais, il a survécu à la destruction d’Hiroshima pour en émerger comme l’assassin le plus doué de son époque. Son secret réside dans sa détermination à atteindre une forme rare d’excellence personnelle : le shibumi.
Désormais retiré dans sa forteresse du Pays basque en compagnie de sa délicieuse maîtresse, Nicholaï accueille une jeune étrangère venue lui demander son aide. Il se retrouve alors traqué par une organisation internationale de terreur et d’anéantissement – la Mother Company – et doit se préparer à un ultime affrontement.

Une lecture mitigée. C’est un best-seller mondial. Il faut bien sûr le remettre dans son contexte historique pour ne pas être trop percuté par le sexisme, le racisme très présents. La plume est très belle mais le héros n’est qu’un superman… et encore Clark Kent avait des défauts. De trop longues longueurs dans le récit m’ont ennuyé et même assoupi.

Lu en roman audio pour la Masse Critique de Mars 2020

A TES CÔTES :
Quand un après-midi d’hiver enneigé, Hotaru tend son parapluie à Hanoï, un de ses camarades de lycée qui vient de se faire larguer, elle n’imaginait pas encore que c’était le début d’une nouvelle histoire. En effet, ce garçon de la classe d’à côté débarque le lendemain, pour lui faire une déclaration d’amour… alors qu’il ne la connaît pas vraiment. Déstabilisée, elle finit pourtant par accepter d’essayer de sortir avec lui jusqu’à Noël. Et si derrière des apparences trompeuses, la rencontre de ces deux-là était en réalité le fruit du destin ?

Un shojo très mignon sur le concept de l’amour. Hotaru ne sait pas comment interprété ce sentiment et elle souhaite l’apprendre.

Lus : 1 tome / Parus : 1 tome

MES LECTURES EN COURS

[INTEGRAL] : Paris des Merveilles – Pierre Pevel
TOME 2L’élixir de l’Oubli : Quelques mois après l’épilogue des Enchantements d’Ambremer, notre mage préféré va se voir confronté de nouveaux à un tourbillons d’événements tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Cela commence par l’état de santé détérioré d’Edmond Falissière, historien et meilleur ami de Griffont, qui doit partir en Auvergne faire une cure. Puis par la découverte d’une colonie de minimets inconnue en plein coeur de ce Paris de la Belle Époque. Et enfin par la présence d’un mage noir, Giacomo Nero dont tout le monde semble avoir peur …
On découvrira également ce qu’il advint très secrètement dans le royaume de France durant l’hiver 1750, on fera également connaissance avec un mystérieux personnage, le Lys pourpre, d’une baronne de Saint-Gil et d’un chevalier de Castelgriffe …

[ROMAN] : Le secret de Lomé, tome 3 : La destinée de Lomé – Alexiane de Lys
Un destin à accomplir.
Un peuple à libérer.
Lomé et Iollan ont quitté Bâl’Shanta et arrivent sur Terre, à la recherche du sang d’Audran, le plus puissant de tous les dragons. Là, Lomé doit faire face à une vérité bouleversante : ses proches la croient morte depuis des mois. Mais d’autres secrets, bien plus anciens, l’attendent – des révélations qui changeront sa vie pour toujours et lui prouveront qu’elle n’a jamais été celle qu’elle pensait être.
Quand le moment vient pour elle de retourner à Bâl’Shanta avec Iollan, Lomé doit prendre la décision la plus difficile de sa vie : une fois qu’elle aura quitté la Terre, elle ne pourra plus y revenir… Mais si ses proches ont fait le deuil de Lomé, est-elle prête à les abandonner à jamais ?

[ROMAN] : Four Dead Queens – Astrid Scholte
Keralie, la plus habile voleuse des quatre royaumes, vole un jour ce qu’elle n’aurait jamais dû voler. En touchant l’objet dérobé, elle voit ce qu’elle n’aurait pas dû voir : les quatre reines de Quadara ont été assassinées. Mais la jeune fille compte bien tirer profit des informations qu’elle possède en les échangeant contre une récompense au Palais… A condition d’y parvenir. De tromper Varin, le ténébreux (et séduisant) jeune Eonien auquel appartient l’objet volé. De semer Mackiel, le malfrat qui lui a tout appris avant de se retourner contre elle. Et surtout, d’arrêter le meurtrier. Une course contre la mort commence pour Keralie. Une intrigue royale dans la lignée de Game of Thrones.

A LA SEMAINE PROCHAINE POUR CONNAÎTRE MES FUTURES LECTURES

18 replies to “[RDV] C’EST LUNDI, QUE LISEZ-VOUS ?#15

    1. On ne peut plus d’accord pour Shibuya hell ! Pour Le mari de mon frère, c’est presqu’un coup de coeur (c’en est un purement littéraire) mais sur le dessin des hommes j’ai du mal. J’ai l’impression qu’il forçait un peu trop l’anatomie et les bodybuilders ne sont pas mon kiff xD
      Merci :3

      J'aime

      1. Je sais que l’auteur est un artiste érotique homosexuel à l’origine, du coup je pense que c’est lié.
        Moi j’ai trouvé ça intéressant car on est habitué aux meufs super minces à gros seins en manga, donc pourquoi pas des mecs bodybuildés de temps en temps 😄

        Aimé par 1 personne

      2. C’est vrai que ça contrebalance complètement. De ce point de vue là, je te rejoins. Après, je n’aime pas les filles super mince à grosses poitrines, c’est tellement pas réaliste xD Quand une fille a une forte poitrine, sa corpulence va forcément avec (sans non plus tomber dans l’obésité xD)

        J'aime

      3. C’est pas automatique non plus mais disons que des meufs toutes super minces à gros seins, c’est assez improbable.
        Mais dans certains cas, je ne peux pas nier que ça ajoute un quelque chose en terme de chara design. Car par exemple je lis du Mashima en ce moment, et je trouve que ses personnages féminins ont toujours des styles super marquants, et forcément, ça passe aussi par leurs grosses poitrines…

        Aimé par 1 personne

      4. Après, c’est une des bases en marketing aussi. Je me rappelle d’une période dans les années 2000 où il y a eu une vague de personnages féminins à grosses poitrines. Aujourd’hui, je pense que ces personnages sont mieux exploités

        Aimé par 1 personne

    1. A tes côtés est un manga tout doux ^^
      Moi aussi, Shibumi me tentait bien et grâce à la masse critique j’ai pu l’avoir mais ce n’est pas quelque chose pour moi on dirait ><
      Merci ! A toi aussi :3

      Aimé par 1 personne

Répondre à lianne80 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star