[ROMAN] LA SAGA KILLING NOVEMBER, TOME 1

Adriana Mather –

Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l’ombre les destinées du monde. Cours d’empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre… les élèves sont formés aux métiers d’assassin, d’espion, d’escroc. C’est un endroit cruel où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d’étranges circonstances. November Adley ignore pour quelle obscure raison son père l’a placée là, tant elle semble inadaptée à cet environnement. Elle devra pourtant s’y faire, et vite. Pour survivre, il lui faudra fouiller dans son passé et trouver sa place sur l’échiquier des Clans…



On suit November qui va atterrir dans un pensionnat suite à un événement dans sa famille. Sauf que ce pensionnat n’a rien de banal et que l’événement qui l’y a conduit n’est pas dès plus courant. November, dans l’ignorance totale ayant toujours une vie normale, va se retrouver projeter dans cet univers.

Un thriller que j’ai apprécié malgré que ce ne soit pas un fan du genre. Un univers très intéressant et complexe ; qui ne perd pas totalement le lecteur donnant des informations et cachant d’autres attisant la curiosité. Cela est bien dosé, ce qui nous donne une bonne idée de l’atmosphère.

Cependant dans la lecture, je me suis souvent retrouvé à lever les yeux, à soupirer et même allant jusqu’à sortir du livre pour m’énerver. En soit, trois choses en sont la cause.

1 – November. Son caractère, sa personnalité, sa façon d’être. Avançant comme un funambule avec ce personnage, je me suis plus souvent retrouvé avec une envie de la gifler que de la plaindre. Elle est souvent à côté de la plaque. Si pour certaines choses, c’est totalement compréhensible et crédible du fait qu’elle soit nouvelle dans cet univers. Pour d’autres, elle est vraiment idiote que ça en est hallucinant.
2 – La romance. Trop rapide. Elle arrive comme ça de but en blanc. Bien sûr c’était à prévoir au vu des hormones hyperactives de November (🙄) mais là, c’est pas vraiment crédible surtout quand on arrive dans un univers où le mensonge et le meurtre sont légaux.
3 – Le rythme. Le récit n’est pas bien équilibré. Je suis passé par des moments d’ennui très longs avant d’avoir un passage intéressant donnant aussi cette facilité à deviner bien avant le déroulement des événements.

À part cela, je pense continuer la saga simplement pour l’univers qui est génial et qui j’espère sera bien évolué.


TITRE : Killing November
EDITION : PKJ
PAGES : 442

One reply to “[ROMAN] LA SAGA KILLING NOVEMBER, TOME 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star