[ROMAN] PARIS DES MERVEILLES, TOME 1

Pierre Pévèle –

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…



Dans un univers enchanteur d’un Paris à la fois connu et inconnu, se mélangent, sur un fond de Steampunk Fantasy, le réel et le surnaturel. La plume de l’auteur est riche et fluide. On dirait qu’elle accompagne le lecteur pas à pas dans l’univers comme un guide omniprésent. L’univers est tout autant riche et agréable. Il est fourni en détails et en explications sans pour autant tomber dans de longues descriptions barbantes. Les personnages sont bien construits avec un background ficelé à la perfection. Ils sont percutants et chacun possède une personnalité qui lui est propre.

La construction du texte est parfaite mais il manque quelque chose chose dans l’intrigue pour que l’histoire soit parfaite. Les répétitions dans les dialogues ou la narration sont rébarbatifs. Parfois, le narrateur fait irruption dans le texte, ce qui pourrait gêner le lecteur (normalement c’est mon cas), mais ici, c’est si bien tourné que je riais de ces interruptions. Je trouve que cela donne une touche personnelle à la lecture – revenant à l’aspect de guide qu’à l’écriture.

L’intrigue est très longue à se mettre en place. Le florilège de personnages peut être rebutant surtout quand ils t’assaillent dès le départ. La fin peut être décevante ou incomplète selon comment on se place dans le récit. On peut donc facilement s’y perdre et vouloir abandonner, mais dès qu’on prend le pli on est englouti dans un monde imaginé, haut en couleurs.


TITRE : Les enchantements d’Ambremer
EDITION : Bragelonne
PAGES : 382

One reply to “[ROMAN] PARIS DES MERVEILLES, TOME 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star