[SHONEN] ROUTE END

Koji Nakagawa –

Taji travaille pour une entreprise de nettoyage spécialisée dans les cadavres en décomposition. Les macchabées découverts sur le tard laissent des traces insupportables pour le commun des mortels, mais lui a le cœur bien accroché. La mort, il la connaît depuis l’enfance. Il a vu le corps de sa mère se balancer au bout d’une corde. Le traumatisme lié à ce suicide est ancré en lui, et chaque nettoyage est une catharsis.
Son quotidien est bouleversé quand son quartier devient le théâtre de meurtres en série. Les victimes sont découpées en morceaux, puis alignées pour former un mot, le même à chaque fois : « END ». Taji est chargé du nettoyage de la dernière scène de crime en date. L’affaire prend une tournure personnelle pour lui lorsqu’il découvre que son patron, véritable figure paternelle, est peut-être impliqué dans ces morbides mises en scène…



Un thriller rendement mené. En plus de mettre l’accent sur un métier très peu connu : Nettoyeurs spécialisés. C’est un métier très peu connu et qui fait le sale boulot. On a souvent dans les séries des flics, des légistes ou même encore la police scientifique. Cela faisait un moment que je me demandais comment était nettoyé les scènes de crime vu que souvent les lieux étaient remis en vente ou au public. Alors ce manga offre une belle ouverture sur ce métier.

Mais ce n’est pas de tout repos. Ce genre de métiers attire souvent des personnes avec des pathologies ou des problèmes psychologiques profonds. Ils peuvent être présents depuis l’enfance ou suite à un événement tragique mais ce sont rarement des personnes saines d’esprit qui acceptent ce genre de jobs. Ou alors, ils deviennent un peu aliénés si ils n’ont pas de moyens de sortir de cet environnement de temps en temps.

Au fil de l’intrigue, on va suivre les personnages et découvrir leurs tourments chacun leurs tours. Les personnages ont été travaillés avec une infinie complexité qui les rendent soit attirants, soit perturbants ou tous à la fois. Chacun a ses raisons qui l’a amené sur ce chemin et on va les découvrir au fil de l’histoire.

Même si tout ne tourne pas autour du tueur en série, les ramifications qui les relient plus ou moins fortement sont magnifiquement orchestrées. L’intrigue est menée d’une main de maître ! Il y a une petite longueur sur un tome comme une pause pour mieux se concentrer sur certains personnages. Pour ma part, j’ai trouvé que cela rendait encore plus percutant la suite de l’histoire parce qu’on comprend mieux les personnages.

Le final est juste parfait. Je ne m’y attendais pas du tout ! La révélation m’a fait tombé des nus – même si pour rire j’avais noté une petite hypothèse dans le tome 2 et qui s’est révélé juste. Sauf que je n’y ai pas vraiment pensé sérieusement et que malgré tout, même si l’action que j’avais pensé s’est révélé exacte ; je n’avais pas vu les véritables enjeux avant la fin !


TITRE : Route End
EDITION : Ki-oon
TOMES : 8

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star