[WRITOBERAE] PETITS BONHEURS

2020

Pour le mois d’octobre, je participe à deux challenges d’écriture.

Le premier est le Inkwriter qui constitue d’écrire un mot, un texte, un poème sous toutes formes ; en français ou autres langues chaque jour du mois d’octobre sur un thème (à l’instar du Inktober pour ceux qui connaissent). Le menu a été fait par @acatinthelibrary sur Instagram. Pour ce challenge d’écriture, j’ai donc décidé de faire des haïku (ou du moins essayer ^^) pour chaque thème. Chaque jour, le haïku que j’aurai fait sera posté sur mon compte instagram : @shury.lecture. N’hésitez pas à aller voir et me dire ce que vous en pensez. De plus, un article sera fait à la fin du mois, regroupant tous mes haïkus sur le blog.

Le deuxième challenge d’écriture est organisé par le @portailautoedition sur instagram ainsi que sur son blog où tout est expliqué : ici. Comme pour le Inkwriter, il faut écrire un texte chaque jour en suivant une consigne donnée par un.e auteur.e indépendant. Ce challenge sera fait chaque jour sur le blog et instagram.

Jour 6 : Petits bonheurs

Les mains pétrissent. Les mains massent. Elles mélangent, tournent et ajoutent un peu plus à chaque fois. Elles forment des silhouettes. Les lèvres se pincent, se plissent puis soufflent de toutes ses forces. Les yeux étincellent. Des mondes se créent devant ceux-ci. Des tâches de vert, de jaune et de mauve qui s’étalent sur le fond.
Un sourire remonte le coin de la bouche coquine. Son petit coeur tambourine fort dans sa poitrine quand un adulte s’approche. Ainsi soulevé, les mains se posent sur les grands bras faisant tomber ses feutres et ses aquarelles. Ses yeux brillent en même temps que l’adulte pose une question à l’enfant. Il hoche de la tête frénétiquement puis regagne le sol avant de courir vers sa chambre pour s’habiller.
La main dans la main, ils marchent le long de l’asphalte refroidi par la nuit. Le coeur tambourine encore un peu plus fort à chaque petit pas. Mais dans sa tête, c’est une enjambée de géant qui le rapproche.
Les bruits lui parviennent. La place s’agrandit devant ses pieds. Avançant sur l’herbe fraîche, il court et se trouve une place au milieu des familles. Cela sent le chocolat et la cannelle. Les enfants sont plus excités que les adultes. La musique de noël passe en sourdine. Peu à peu, le silence se fait. Les adultes regardent vers le ciel, le montrent à leurs enfants. Le petit s’accroche à la main et tend le cou vers le ciel.
Ses sens sont envahis. Les éclats dans ses oreilles. Les frissons sur sa peau. Les étincelles dans ses yeux. Des mondes se créent devant ceux-ci. Des tâches de vert, de jaune et de bleu qui s’étalent sur le fond étoilé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star