[CONTE] LE CONTE DE QUELQUE PART

« A la veille de Noël, en trébuchant sur Mademoiselle Poubelle, le Père Laboule découvre des jouets cassés jetés par des enfants gâtés. Il décide de les récupérer pour les réparer. Pour ce faire, il demande aux jouets ce qu’ils ont envie d’être en vrai ! S’ensuit une course contre la montre pour les distribuer aux enfants cassés… Mais les jouets sont sceptiques, les enfants cassés existent-ils vraiment ? »

Un conte de Noël, étrangement illustré à destination des enfants, écrit en français et en anglais, pour parler de la différence et de son acceptation.

Merci à l’autrice de m’avoir accordé sa confiance

Dès la sortie du petit bébé de son enveloppe, il a conquis mon coeur avec son dessin de l’ourson qui voulait être une danseuse !
L’univers, qui ne m’a pas manqué de me rappeler celui de Tim Burton, m’a de suite plu. Il est vrai qu’il est spécial et un peu dark mais en même temps dégage une certaine sérénité.
L’histoire raconte comment Père Laboule récupère des jouets cassés pour leurs offrir une autre vie. La vie dont ils rêvent. Noël approche à grand pas et il doit se dépêcher. Cependant les jouets cassés restent sceptiques. Qui accepterait des jouets cassés ? Le père Laboule leurs dit « Les enfants cassés » !

Le conte est rédigé en bilingue ce qui permet de faire passer son message à plus de monde. Ce qui est une bonne chose puisque la morale de ce conte est quelque chose de très importante ! Et il y en a même plusieurs !
Le recyclage, l’espoir, les rêves, cultiver sa personnalité.
Ce dernier point est particulièrement mis en avant parce qu’il est présent directement dans le titre. Mais où ça ? Et bien quelque part !

Le quelque part dont l’auteur parle est propre à chacun de nous. Tout le monde a son quelque part au fond de lui. Il porte plusieurs noms, a plusieurs significations, est interprété de différentes manières. On l’appelle jardin secret, moi profond, personnalité, pensées intimes, le soi intime … en voici quelques uns. En tout cas, c’est ce lieu spécial que nous gardons jalousement et qui grandi avec nous.

J’ai vraiment aimé suivre cette histoire avec le père Laboule et les petits jouets cassés mais je ressens un manque quand je ferme ce conte. J’ai comme une sensation de non-fini. Je pense que j’aurai voulu qu’il soit un peu plus approfondi !
En tout cas, je suis tombé amoureux de son univers déjanté !

TITRE : Le conte de quelque part
AUTEUR :  Melanie Launey
ÉDITEUR : Autoédité

One reply to “[CONTE] LE CONTE DE QUELQUE PART

Répondre à Light And Smell Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star