Quand le livre devient un objet d’art

On associe souvent le livre comme un assemblage d’écrits ou de textes. Une source d’instructions, de connaissances, d’enseignements. Comme nous l’avons vu dans l’article sur « Revendre ses cadeaux, une question de bonheur ?« , le livre peut être l’objet de revente mais pour ceux qui sont désuets ? Que leur arrive-t-il quand ils ne sont pas tout simplement recyclés ?
Par Gwendoline STUMPH OUTHEY

Article original sur lesmusesdeparis.fr

L’artiste Barbara Wildenboer

Cette artiste sud-africaine cherche et chine tous les livres désuets – magazines, encyclopédies obsolètes et autres ouvrages non voulus – et en ressort avec une pile de mots et de phrases imprimés. Mais elle leur donne une autre vie sous une forme de sculpture. En effet, avec du découpage et du collage, elle en ressort un art subtil et gracieux. Dit ainsi, cela peut sembler simple au premier abord : mais c’est par une construction de photos et de papiers qu’elle met ces ouvrages en valeur. Ils font peau neuve sous une forme architecturale structurée et tortueuse à la fois, et suivant divers thèmes.
Eh oui ! elle crée ses œuvres dans le but et le seul but d’explorer des phénomènes comme les rayons X, la temporalité, la géométrie fractale et tant d’autres ! Elle fait avec ses livres-œuvres des connexions entre l’astronomie, la science, la mythologie mais aussi la superstition, l’intuition… Barbara Wildenboer aime les thèmes dans le domaine invisible et quantique.

untitled image

Son projet “Library of the infinitesimally Small and Unimaginable Large” est lié à la métaphore de l’Univers inspirée par la nouvelle de l’écrivain argentin Jorge Luis Borges – La bibliothèque de Babel – qui implique que l’Univers est agencé comme une grande bibliothèque constituée de larges étagères avec tous les livres ayant existés, existants et futurs.
En plus de redonner une vie à ces livres, l’artiste dénonce certaines actions et conséquences humaines. Dans ces expositions “Folly” (Folie) et “Residue&Excess” (Résidu et Excès), elle montre avec des pages arrachées de magazines et de livres la société de consommation, le gaspillage et la déconnexion de cette société avec la nature. Arthrob(1) a fait un article sur ces anciennes expositions que vous pouvez retrouver ici : Article.
Barbara Wildenboer a le don de faire coexister l’ancien et le nouveau afin de raconter des histoires visuelles à travers ses œuvres. Et aujourd’hui, sa dernière exposition exploite la relation entre la science et le surnaturel.

untitled image

Son site internet : Ici
Son instagram : Ici

Vers d’autres horizonsOn peut observer beaucoup d’artistes qui travaillent le papier comme, par exemple, Katsumi Haraka. En effet, cet artiste japonais est un adepte du kirigami(2), l’art de la découpe de papier. Avec quelques scalpels / ciseaux, beaucoup de colle et un paquet de feuilles, il peut vous recréer des villes entières. Il utilise parfois quelques couleurs primaires ou des matériaux métalliques pour égayer ses sculptures urbaines. La structure 3D de ses œuvres laisse le spectateur libre d’interpréter à sa convenance : gratte-ciels, bidonvilles ou autres.
Son site internet : Ici

untitled image

Dans le même univers, Etienne et Claire Mineur ont réalisé des sculptures en papier sous une cloche de verre.

untitled image

On appelle cette réalisation la spirogami(3). Chaque cloche contient un univers tiré de la littérature, avec une préférence pour les contes. Ces artistes ont leurs propres ambiances dans une sorte de bulle du temps. Chaque facette de la sculpture montre une scène car elle a été pensée en spirale.
Son site internet : Ici

untitled image

Et si le médiéval rencontre la pop culture ? Eh bien, c’est le défi que s’est lancé Simon de Thuillières. En effet, il a créé un codex qui intègre toutes ses illustrations. Ce n’est pas peu car celles-ci représentent souvent des affiches de films, d’animes, de jeux vidéo, de personnages cultes, etc. dans un style vieux français mais surtout médiéval. Le 11 décembre dernier, il a lancé sa campagne Kisskissbank afin de financer ce fameux codex de 150 pages ainsi que des objets exclusifs en contrepartie.
Facebook : Ici

Notes :

  1. Arthrob est un collectif d’artistes basé à Londres.
  2. Kiri – couper / gami – papier
  3. Spiro – spirale / gami – papier

Sources :
https://www.yatzer.com/barbara-wildenboer
https://artthrob.co.za/2017/06/01/invisible-intangible-insensible-barbara-wildenboers-the-invisible-gardener/
https://www.thisiscolossal.com/2020/08/barbara-wildenboer-book-sculpture/
https://actualitte.com/article/98054/insolite/les-foisonnantes-sculptures-de-livres-de-barbara-wildenboer
https://actualitte.com/article/4613/insolite/spirogami-des-univers-de-papier-presentes-sous-verre
https://actualitte.com/article/97896/insolite/quand-le-manuscrit-medieval-revisite-la-pop-culture-avec-humour-et-enluminures

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star