Shajarat Al-Hayat

Aujourd’hui, je vais vous raconter une histoire. L’histoire d’un arbre, une vie. Une vie vieille de 400 ans entre mythe et réalité. Shajarat Al-Hayat, connu aussi sous le nom de l’Arbre de vie, se dresse fièrement au milieu du désert du royaume de Bahreïn dans le Golfe Persique. Mais qu’est-ce qui le rend si incroyable ?
Par Gwendoline STUMPH OUTHEY

L’origine de l’arbre

Cet arbre pousse et grandit seul à plusieurs milliers de kilomètres de la première source d’eau ! Il mesure près de 10 mètres et il accumule plusieurs grandes branches.

Les biologistes et les scientifiques en sont venus à l’étudier. Pourtant, aucune explication concrète n’est ressortie de ces études. Une parmi elles, à la fin des années 1980, a permit de découvrir l’âge de cet arbre : 400 ans ! Des fouilles archéologiques ont également mis au jour des vestiges datés entre 1440 et 1640, d’une civilisation. Cela laisse penser qu’un puits aurait existé à cette époque. L’arbre, planté là, de la main humaine en 1583 en aurait donc profité.

L’Arbre de vie reste malgré tout une énigme scientifique bien que nombre de théories sur sa survie dans ce milieu désertique ont été proposées. Une d’entre elles, maintenue par certains scientifiques, est que les racines de ce végétal descendent profondément vers le centre de la terre et atteignent ainsi des sources d’eau encore non découvertes. Cependant cette hypothèse n’a pas été prouvée. Seul l’hypothétique possible puits permet à ce jour de l’étayer.

Le peuple de Barheïm

Il en ressort auprès des habitants de Bahreïn une mythologie biblique sur Shajarat Al-Hayat. En effet, sa survie en milieu hostile et sa résistance aux éléments ont permis de lui bâtir une légende. La population le voit comme le vestige du jardin d’Eden créé par Dieu dont il tire son nom. 

Dieu planta un jardin au pays d’Éden, là-bas vers l’est, pour y mettre l’être humain qu’il avait façonné. […] Il mit au centre du jardin l’arbre de la vie, et l’arbre qui donne la connaissance de ce qui est bon ou mauvais.”

Pour les Bédouins – nomades vivants dans les régions désertiques du Moyen-Orient – l’arbre de vie a été béni par Enki ; dieu sumérien de l’eau et de la connaissance. D’après la mythologie, il serait l’habitat du dieu dont les racines atteindraient le monde souterrain.

Quel genre d’arbre est-ce ?

Un autre mystère entoure cet arbre ! Les biologistes ont longtemps été dans le flou quant à l’espèce végétale à laquelle il appartient. Actuellement, ils semblent s’être mis d’accord pour dire que ce serait un prosopis juliflora. Plus surprenant encore ! C’est une espèce originaire d’Amérique, rencontrée principalement au Mexique et aux Caraïbes.

Prosopis juliflora

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star